Les danseurs

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Une courte biographie des danseurs pour découvrir leur parcours.

Anna Chirescu s’est formée en danse classique au CNR de Paris, avant d’intégrer le CNSMDP en danse contemporaine. Elle obtient en 2005 son certificat d’interprétation avec la mention très bien et les félicitations du jury pour son interprétation du duo L’Eau Vive de Christine Bastin. Au sein du Junior Ballet, elle tourne en France et à l’étranger dans des œuvres de Paco Decina, Karin Waehner, Pedro Pauwels et Hervé Robbe. Un séjour d’un an aux États-Unis lui permet de participer aux workshops d’Yvonne Rainer. Elle collabore par la suite avec différents chorégraphes contemporains dont Jean-Claude Gallotta dans Hamlet (Un Songe) au Théâtre de l’Odéon, et travaille comme interprète dans diverses compagnies : cie Le Guetteur Luc Petton, cie Marie-Laure Agrapart, cie du Nouveau Jour, cie Julie Portanguen, cie Les Cavatines, cie Paul les Oiseaux. Parallèlement, Anna est diplômée d’une maîtrise de lettres modernes à l’université Paris III et d’un master en affaires culturelles à Sciences Po.

Clara Freschel a suivi une formation de danse classique et jazz au Studio Ballet Colette Armand dès son plus jeune âge. Elle intègre par la suite le GUID (Groupe Urbain d’Intervention Dansée) du Ballet Preljocaj au CCN d’Aix en Provence, avec lequel elle se produit en France et dans de nombreux festivals (Montpellier Danse notamment). Clara Freschel pratique également le chant lyrique. Elle est diplômée du CNR Pierre Barbizet à Marseille en chant et en art lyrique. Elle a remporté un prix sur l’édition 2012 du concours international d’opérette de Marseille. Parallèlement, elle a suivi une licence de philosophie à l’université d’Aix-Marseille.

Né à La Roche-sur-Yon en 1978, Gianni Joseph fait ses premiers pas de danse(s) à Fontenay-le-Comte. Il continue sa formation au Conservatoire national d’Angers, puis intègre l’Ecole Supérieure du Centre National de Danse Contemporaine à Angers, d’où il sort en 1997. Il participe aux créations de chorégraphes tels que Carolyn Carlson, Mathew Hawkins, Joëlle Bouvier, Régis Obadia, Charles Cré-Ange, Patrick Le Doaré. Il fonde sa propre compagnie en 2002. Parallèlement, il s’attache à transmettre et partager ses expériences au travers de créations, stages, répétitions publiques, animations d’ateliers de sensibilisation pour les amateurs ainsi que pour des formations et cours / ateliers chorégraphiques destinés aux professionnels (Le Labo à Saint-Nazaire, Les Quais de la Danse à Nantes, CNDC d’Angers, CNSMDP, CNSMD de Lyon, CNR de la Rochelle, CNS de Genève, ballet Preljocaj, Cie no Limit, Cie M’Bira, el Colegio del Cuerpo à Carthagène…). www.ciegiannijoseph.com

Adrien Mornet se forme à Nantes en danse hip-hop et en danse modern jazz. Il rentre ensuite à l’Institut national du music hall au Mans où il danse pour la revue Quel Chantier !. Désireux d’approfondir ses connaissances, il entre à l’école Art Dance International à Toulouse où il rencontre de grands professeurs tels Jeanne Albertini qui le forment en danse classique et contemporaine. Parallèlement, il danse pour divers opéras au Théâtre du Capitole ainsi que pour le Jeune Ballet d’Aquitaine sous la direction chorégraphique de Christine Hassid et Christelle Lara. Par la suite, Adrien Mornet intègre la Cie Eco pour le ballet Peau d’âne  au Théâtre National de Chaillot puis part travailler à Copenhague pour la Cie Next Zone et leur spectacle Planet Human. Il participe aussi à divers projets cinématographiques, et notamment, Sur les pointes de l’indifférence, en collaboration avec Charlotte Audureau.

Alexandre Tondolo commence la danse à l’âge de 10 ans par l’apprentissage des danses de couple telles que le boogie-woogie, le rock’n’roll, le West Coast swing. Il obtient un titre de champion de France en 2007. Il intègre le conservatoire à rayonnement régional de Lyon pendant un an puis le CNSMD de Lyon et mène plusieurs projets à l’étranger (Italie et Hongrie) dans le cadre du programme d’échange « l’harmonie entre les peuples ».

CNDC 2014 photo Xavier Bénony

Photo Xavier Bénony, 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone