Exploration des composantes plastiques

Téléchargez et imprimez le pdf.
Téléchargez et imprimez les images (pdf – 20mo).

Objectifs :
–  « Dessiner avec son corps » : aborder, par la danse, les composantes 
plastiques (formes, lignes et couleurs)
–  Tisser des liens entre deux modes d’expression et de communication : danse et arts visuels

1er temps : mise en disponibilité corporelle

Objectif : construction du schéma corporel en nommant et en prenant conscience de l’espace de son propre corps et des différentes parties du corps

SITUATION N°1
But : nommer et faire prendre conscience aux enfants des différentes parties du visage en le massant pour le réveiller et l’apaiser.

Consignes :
Seul, debout, assis en tailleur ou à genoux, le maître guide les enfants en faisant chaque action avec eux. Chaque action est répétée trois fois. Le maître nomme précisément chaque partie du corps ainsi que les locutions spatiales et les verbes d’action qui s’y rapportent.
– Le front : masser avec le bout des doigts (du centre vers l’extérieur, vers les tempes).
– Les sourcils : faire glisser les deux index, du haut du nez jusqu’aux oreilles ou pincer les sourcils entre le pouce et l’index.
– 
Les yeux : faire glisser les index sous les yeux sans appuyer en partant du haut du nez vers les tempes.
– 
Les paupières : caresser les paupières, passer doucement sur les globes oculaires.
– Le nez : glisser les index de haut en bas sur les ailes du nez ; remuer le bout du nez de gauche à droite.
– 
La bouche : le sourire du clown : faire glisser les index, de la lèvre supérieure aux oreilles, puis de la lèvre inférieure aux oreilles. Ouvrir la bouche pour dire: O, A, U, I, etc… Faire des grimaces. 
- La langue : la rentrer, la sortir, faire des ronds, la tendre de gauche à droite, de haut en bas.
– Les joues : tapoter, gonfler les joues, les creuser. Avec la paume des mains, faire bouger la peau des joues dans un sens, puis dans l’autre.
– Le menton : masser avec le bout des doigts.
– Le cuir chevelu : faire un shampoing tonique avec le bout des doigts, tapoter le crâne puis poser les mains à plat et faire bouger la peau du cuir chevelu en sentant bien les bosses du crâne.
– Les yeux : Sans bouger la tête, regarder vers le haut, vers le bas (plafond, sol), à gauche, à droite (d‘un côté, de l’autre), faire le tour complet (dans un sens, puis dans l’autre). Loucher. Ecarquiller les yeux, baisser les paupières doucement.
Les exercices des yeux sont très fatigants (à faire peu de temps).Entre chaque exercice, faire le « Palming » : avec ses mains, faire 2 coquilles bien creuses, les poser délicatement sur les yeux (chambre noire).

SITUATION N°2
BUT : debout, individuellement, chacun frotte les différentes parties de son corps qui sont nommées par le maître ou par les enfants. (cf. DSDEN 49 / ressources pédagogiques / EPS / rituels corporels en classe)

Variables :
–  les parties du corps nommées
 l’énergie : pour explorer des qualités différentes, utiliser d’autres verbes d’action à la place de 
frotter. Ex: caresser (doux), épousseter (vif et rapide), essuyer…

Recommandations pour l’enseignant :
– Il va guider les enfants en nommant avec précision les parties du corps frottées : le front, le nez, les joues, les oreilles, les épaules, les bras, les mains, les coudes, le ventre, les fesses, les cuisses, les mollets, les pieds…

– Il va donner un ordre à ce guidage : de haut en bas (pendant plusieurs séances par exemple, pour que ce sens de haut en bas soit intégré par les enfants) puis ensuite de bas en haut (pendant d’autres séances).

– Insister au niveau de cet apprentissage sur la précision des concepts spatiaux utilisés : dessus, sur/ sous, dessous du bras, du pied… devant : le ventre ; derrière : les fesses, les mollets…

SITUATION N°3
But : apprivoiser l’espace scénique par des déplacements.

Consignes :
Debout, se déplacer dans l’espace en ayant la conscience :
–  du rapport entre le bas et le haut du corps
–  des autres
S’arrêter à sa guise pour observer l’espace, puis repartir explorer :
–  le sol, les murs, les gradins, le plafond
–  la lumière et l’obscurité
–  les couleurs
–  les objets
Placer son regard à différents endroits, dans différentes directions : devant, en arrière, sur le côté, au sol, en l’air, de très près, de loin…
Par 2 : amener son partenaire à voir le détail choisi.


Variables :

– espace : directions, niveaux
– temps : rapidité ou lenteur des déplacements, détour
– relation/contact avec l’autre : façon de guider, de montrer, de désigner, d’accompagner

2ème temps : situation d’exploration guidée

Objectif : enrichir son vocabulaire gestuel et corporel

SITUATION N°1 : Les danseurs
But : reproduire une posture en s’inspirant des illustrations proposées.
Organisation : des reproductions disposées au sol au hasard de l’espace. Prendre du temps avec les élèves pour les observer et les décrire. Se déplacer de l’une à l’autre, passer d’une posture à une autre en variant les chemins.

Consignes :
– se déplacer dans l’espace et explorer les différentes postures possibles – reproduire la posture au sol
- reproduire sa posture en contact avec un partenaire


Variables :
– espace : orientation dans la reproduction, mais aussi dans les déplacements d’une posture à l’autre
- temps : rythme des déplacements (rapides ou lents), dans la construction de la posture
- relation : avec contact, reproductions collectives, bas-relief

Recommandations pour l’enseignant :
Il est important de réfléchir au type d’images proposées : du figuratif à l’abstrait, peinture ou sculpture, un seul personnage ou plusieurs…
Dans le cas de La boîte à joujoux, voir les images extraites de la création de Robert Swinston et des illustrations d’André Hellé.
Téléchargez et imprimez les images (.pdf – 20mo).

SITUATION N°2 : Le pinceau
But : dessiner ou reproduire une forme avec une partie du corps

Organisation : des dessins simples, des lignes ou figures, peuvent être déposés sur le sol. Prendre du temps avec les élèves pour regarder les formes et les lignes tracées : courbes, ouvertes, fermées, avec des angles, des lignes droites…

Consignes :
–  explorer différents dessins, puis en choisir un et le mémoriser (ce que l’on fait pour dessiner, en 
fermant les yeux par exemple)
–  reproduire au sol, contre un mur ou dans l’air, le dessin choisi, essayer de mémoriser les 
gestes

Variables :
–  corps : utiliser différentes parties du corps (la main tout d’abord, puis le coude, la tête)
–  corps : utiliser des appuis différents (le même dessin agrandi dans l’espace va nécessiter le 
déplacement d’un ou deux appuis, voire un plus grand déplacement encore)
–  espace : orientations différentes par rapport aux spectateurs (face, dos, sur une diagonale…)
–  espace : produire les formes dans 2 plans (vertical = debout contre un mur, horizontal = 
comme si on dessinait sur une table, sur le sol)
–  relation : seul puis à 2, en gardant le contact avec l’autre, jouer avec le contact perdu puis 
retrouvé

3ème temps : situation de mémorisation et de composition

SITUATION
But : apprendre à choisir des mouvements et à composer une phrase corporelle à partir du travail d’exploration précédent.

Consignes :
– Construire une phrase corporelle qui intègre : une posture + un dessin avec son corps + un déplacement
– Trouver une liaison entre les mouvements
– Utiliser différents rythmes et orientations
– Placer le regard intentionnellement sur chaque mouvement


Critères de réussite :
– Lisibilité des formes géométriques
– Tenue des temps d’immobilité du début et de la fin
– Absence de gestes parasites

4ème temps : situation de communication aux spectateurs

SITUATION
But : apprendre, en tant que danseur, à danser devant les autres, et en tant que spectateur, à lire le mouvement (apprécier les critères de lisibilité du mouvement et les communiquer aux danseurs).

Consigne pour les danseurs :
 Présenter sa phrase corporelle au sein d’un petit groupe (1/3 des élèves environ)
Consigne pour les spectateurs :
 Observer en fonction des critères de réussite donnés précédemment.
Changement de rôles.

Recommandations pour l’enseignant :
Il est possible, dans un premier temps, de penser cette phase d’évaluation au sein d’un petit groupe de 3 élèves : l’un d’entre eux présente sa phrase corporelle aux deux autres spectateurs de son groupe. Puis on alterne les rôles.
En cas de présentation devant un public plus nombreux, faire passer plusieurs élèves en même temps : plusieurs phrases individuelles simultanément, donc une baisse de l’appréhension, mais surtout un effet supplémentaire dû au hasard, aux similitudes, aux oppositions et aux rencontres…

Florence Dahy – CPD EPS 49


← Exploration des composantes plastiques
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone