Archives pour la catégorie Intentions du chorégraphe

Intentions du chorégraphe

C’est après avoir écouté Children’s corner que Robert Swinston découvre une autre œuvre de Claude Debussy, La Boîte à joujoux, composée à partir de l’argument écrit et illustré par André Hellé. Robert Swinston est séduit par l’univers graphique du livret (1913) mais aussi par les illustrations plus tardives qu’Hellé a travaillées dans un style nouveau pour l’album Histoire d’une boîte à joujoux (1926). Cette œuvre nourrit sa vision idéalisée et nostalgique de l’enfance comme celle d’un « âge heureux » et le replonge dans sa propre enfance. La création 2014 de La Boîte à joujoux s’inspire librement des dessins d’Hellé ainsi que de la gestuelle des danseurs des Ballets suédois qui l’ont montée au début des années 1920. En décalage cependant avec l’esthétique originale, Robert Swinston entend jouer dans cette nouvelle pièce entre narration et abstraction. Les décors tirent vers l’abstraction tout comme les costumes et les accessoires qui tendent plus à symboliser qu’à figurer des caractères et des situations. La construction musicale demeure le support dramaturgique de la chorégraphie.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone